Presse

Presse 2012

2012

  Dany Leveneur, élu entrepreneur de l'année (clicanoo.re 09/11/2012)

Dany Leveneur, élu entrepreneur de l'année (clicanoo.re 09/11/2012)

Hier, pour la 17ème année consécutive, le magazine économique L'Eco austral a élu "L'entrepreneur de l'année", à Saint-Denis. Le "Tecoma Award", nouveau nom donné au prix, a été remporté par Dany Leveneur, président du groupe LM, spécialisé dans le négoce de fruits et légumes.

DISTINCTION

Qu'ils l'avouent ou non, le titre est forcément convoité par les acteurs du monde économique. Le prix de l'Entrepreneur de l'année a été décerné, hier soir, à Dany Leveneur. L'actionnaire majoritaire du groupe LM, spécialisé dans le négoce de fruits et légumes, a ainsi vu 27 ans d'entrepreunariat couronnés par le "Tecoma Award". Cette récompense est attribuée depuis 1996 par le magazine économique l'Eco Austral.

Le prix a été baptisé en référence au tecoma, un arbre des îles de l'océan Indien réputé pour son "enracinement profond" et sa "robustesse", a souligné Alain Foulon. Le rédacteur en chef de L'Eco austral a aussi expliqué que le but de cette manifestation était de "montrer que les entrepreneurs sont indispensables, surtout dans les périodes difficiles. Aujourd'hui, encore plus qu'avant, nous avons besoin de bons entrepreneurs, qui regardent plus loin que la Réunion et cherchent des relais de croissance".

La cérémonie s'est tenue dans un hôtel dionysien devant un parterre d'acteurs du monde économique. Vainqueur d'une élection qui prend chaque année plus d'ampleur, Dany Leveneur a choisi d'afficher sa modestie.

"Être nominé au prix de l'Entrepreneur de l'année, c'était déjà une reconnaissance de notre travail par le milieu économique, affirme Dany Leveneur. Avec ce prix, je vais porter les couleurs de l'agriculture à la Réunion. Mais mes collaborateurs et moi allons nous remettre au travail dès demain, afin de continuer à faire avancer l'entreprise. Il faut rester humble, c'est ce qui a fait notre réussite".

Le groupe LM, né d'une activité de grossiste en 1992, compte aujourd'hui 18 entités, 150 collaborateurs et génère 40 millions d'euros de chiffre d'affaires. En plus d'arriver premier au classement général, il a aussi reçu le premier prix dans la catégorie "Innovation".

Pour procéder à l'élection, la rédaction de l'Eco austral a d'abord pré-sélectionné les nominés sur la base de quatre critères principaux que sont la progression, l'innovation, le dynamisme à l'extérieur et l'engagement citoyen de leurs sociétés. Au final, c'est un sondage réalisé par TNS-Analysis auprès de 200 chefs d'entreprise qui a déterminé l'entrepreneur de l'année.

L'an passé, c'est Yvan Mainix, le dirigeant de Fibres, qui avait reçu le titre. Cette année, cinq nominés de secteurs très variés étaient en lice. Aux côtés de Dany Leveneur, figurait Alfred Chane-Pane, PDG de l'imprimerie ICP Roto, au Port et de la compagnie Corail Hélicoptères. L'entrepreneur a remporté le Premier prix dans la catégorie "Progression". Éric Fruteau, à la tête du studio d'enregistrement Digital Studio et de la chaîne de télévision Noot TV faisait également partie des concurrents, ainsi que Éric Hermann, PDG de l'entreprise de distribution de matériel Symbiose Médical (Symed).

Une femme, enfin, concourait. Il s'agit de Nathalie Vi-Tong, à la tête de Mak-Yuen Industries, société de salaison et de fabrication de produits charcutiers. Jusqu'ici, seule une femme a remporté le titre d'entrepreneur de l'année. Victorine Taïlou, surnommé la "reine du samoussa" a ainsi été élue en 2004.

L'Eco austral a également lancé le prix de l'Entrepreneur de l'année à Madagascar, en 1999. Interrompu en raison de crises politiques successives, il devrait reprendre l'an prochain.

À Maurice, en 2002, le ministre des Finances de l'île sœur avait honoré de sa présence la première édition. Alain Foulon s'est donc réjoui de la présence, hier, de David Lorion, vice-président de Région en charge des questions économiques. "Enfin, les politiques à la Réunion deviennent de plus en plus sensibles à l'importance de l'entrepreneuriat", a-t-il conclu.

Archives Presse Sélectionnez