Nominés

Patrice Galbois Fondateur et Dirigeant de Soleo

  • PROGRESSION

    Corex a débuté avec 200 000 euros de chiffre d'affaires en 2005 pour arriver à 11 millions en 2009. Sur cette période, ce chiffre a été multiplié par deux chaque année. Un résultat éloquent même si le marché était extrèmement porteur. La réglementation et le resserrement du crédit vont rendre l'année 2010 beaucoup plus difficile. Cette année sera donc une année de transition. Le challenge de Corex est donc d'offrir de nouveaux produits sur de nouveaux territoires.

  • INNOVATION

    Plus d'une dizaine de programmes de nouveaux produits sont actuellement en cours. Il y a deux ans, Seawatt a été créée pour la construction d'une ferme houlomotrice au large de Saint-Pierre qui devrait voir le jour début 2012. Les équipes de Corex travaillent beaucoup sur l'autonomie des bâtiments et sur la maîtrise de la demande du tertiaire et de l'habitat. Les futurs locaux de Corex seront autonomes 220 jours par an grâce à 400 m2 de panneaux voltaïques.

  • DYNAMISME À L'EXTÉRIEUR

    2010 est l'année du rachat d'une société à Cagnes-sur-Mer. Le chef d'entreprise bien connu Richard Martorelle accompagne Patrice Galbois dans cette aventure. Cette activité en métropole devrait représenter la moitié du chiffre d'affaires de Corex. Début 2011 verra l'ouverture d'une agence en Guadeloupe. Ces choix stratégiques sont faits dans le but de rendre l'activité de Corex moins dépendante des revirements politiques locaux.

  • ENGAGEMENT CITOYEN

    Patrice Galbois a longtemps été actif au sein de la technopole de La Réunion. Trésorier dès 2001, il a passé le témoin en 2008. Il a repris un poste au sein du cluster Temergie qui vise à déployer la recherche et l'innovation dans les secteurs de l'énergie et de la maîtrise de la demande en énergie. suivant en cela sa conviction que l'enseignement et la formation doivent être valorisés. Il est également rotarien depuis 2004.

Le pionnier des énergies renouvelables

Cet ingénieur électricien (diplômé des Arts & Métiers) a confirmé avec son entreprise Corex ses talents de défricheur et de développeur de produits nouveaux. Pour le plus grand bien de son île natale...

Le fondateur et dirigeant de Corex, spécialiste de l'ingénierie dans les énergies renouvelables, fait feu de tout bois. « Nous sommes une entreprise d'ingénieurs, de techniciens capables de concevoir des solutions multiples pour offrir un service complet à nos clients dans le domaine de la production d'énergie électrique. » Pour diriger les hommes, Patrice Galbois fait le choix de la délégation et du management participatif. « Je crois beaucoup en l'homme et en sa capacité de se surpasser dès lors qu'on lui en donne les moyens et les outils. Je dis toujours que le résultat d'une entreprise n'est pas une conséquence en soi mais une conséquence du bien-être de ses collaborateurs. » Mais l'homme est un solitaire. Ce tempérament a été forgé par le fait qu'il a dès, très tôt, quitter la cellule familiale. Il aime la méditation et prendre du recul par rapport à son activité. Il se retranche derrière son hobby qu'est la guitare jazz. Ses artistes préférés : Wes Montgomery, George Mason ou Pat Metheny. En 2003, lorsqu'il quitte un grand groupe de travaux électriques, il ambitionne déjà de participer aux efforts pour faire de La Réunion un territoire énergétiquement autonome. « C'était dans l'air du temps et j'y voyais une réelle opportunité de créer quelque chose à partir de zéro. » Fort de son expérience, il fonde donc la société Corex. Il a déjà réalisé la premire centrale photovoltaïque de l'île, au lycée de Saint-André. Il commence comme sous-traitant de la société Aerowatt dans la construction de la premire tranche des éoliennes de Sainte-Suzanne. En 2006, il constitue une autre entité : Soléo. « Quand on démarre, on n'est pas forcément crédible même si on a un CV bien étoffé. Soléo me permettait d'être mon propre client et d'investir dans les quatre premires centrales. » Corex fait ses premires armes sur de petites unités de 24 à 30 kilowatts, puis sur des chantiers d'un autre calibre, comme celui de Sodexpro au Port. En 2007, le chef d'entreprise cde Soléo au groupe Quartier Français. « Mon avantage est d'être arrivé sur un marché en pleine progression avec un accès au crédit relativement facile. »

Avec la folie de la vague verte, les entreprises du secteur ont des taux de croissance ahurissants. Patrice Galbois préfère grandir à un rythme compatible avec ses moyens et ses envies. Il a une vision assez modeste de ce qu'on peut faire sur une île comme La Réunion. Et il sait combien le marché du photovoltaïque subventionné est soumis à un risque fort d'aléas réglementaires. « Il y a des revirements très brusques dans ce métier. L'actualité le démontre. J'ai préféré assurer. J'aurais pu grandir beaucoup plus si je m'étais adossé à d'autres pour rayonner dans toute la France. Mes ambitions sont à la hauteur d'un homme et de son équipe. » Fin 2010, Corex aura construit 10 mégawatts de centrales, c'est-à-dire 15% à 20% des centrales en service à La Réunion.

Archives Nominés Sélectionnez