Nominés

Année 2017

Jean-Luc Pastor

  • PROGRESSION

    La forte croissance externe à partir de mars 2014 et du rachat du leader TSR a permis de constituer TLC Group qui, en mai 2016, a racheté également GOS. Le groupe fédère aujourd’hui une dizaine de sociétés employant, au total, une cinquantaine de salariés et il compte plus de 6 600 clients. De quoi réaliser un chiffre d’affaires de 4,5 millions d’euros. Autre opération de croissance externe, qui représente aussi une intelligente diversification, le rachat (en cours) de HRS (Harden Réunion Sécurité), numéro deux dans la protection incendie. Ce rachat portera le chiffre d’affaires à 6 millions d’euros.

  • INNOVATION

    Dès 1993, Jean-Luc Pastor a imaginé un système original de protection qui, piloté à distance, permet de déclencher l’émission de gaz lacrymogène faisant fuir les intrus dans une habitation, un commerce ou un bureau. Un avantage alors qu’avec un système d’alarme traditionnel, il s’écoule un certain temps avant une intervention, permettant aux cambrioleurs d’emporter certaines choses. Aujourd’hui, TLC Group est encore le seul à proposer ce système original. Jean-Luc Pastor croit aussi beaucoup dans la vidéo-protection qui permet d’intervenir immédiatement grâce à une surveillance active, 24 heures sur 24, qui repose sur des écrans haute-définition. Le centre de TLC Group, au Port se révèle d’ailleurs unique à La Réunion et dans l’océan Indien. En veille technologique permanente, le groupe propose de nouveaux produits comme les DSP (Dispositifs de sécurité personnels) qui prennent la forme de badges utilisant une technologie de GSM. Ils s’adaptent aux besoins des personnes âgées, de même que ces piluliers connectés qui entraînent une alerte si la personne ne prend pas sa pilule à l’heure prévue.

  • DYNAMISME À L'EXTÉRIEUR

    En juillet 2017, la filiale Télécoute Maurice a vu le jour et propose ses produits et services innovants, comme les micro-caméras intégrées dans les radars détecteurs de mouvement ou encore l’émission d’irritants naturels. Les sites mauriciens sous protection sont reliés au centre de surveillance du Port, à La Réunion, avec la capacité d’agir en temps réel en faisant intervenir des équipes mauriciennes. Télécoute Madagascar devrait suivre, toujours selon le même schéma.

  • ENGAGEMENT CITOYEN

    TLC Group a été valorisé par BIOM, une agence de notation indépendante qui prend en compte le service social et environnemental rendu par les entreprises. L’entreprise investit d’ailleurs à La Réunion : 4 millions d’euros dans son nouveau centre du Port. À Madagascar, elle soutient une ONG qui construit des écoles dont une école d’agriculture. Un investissement annuel de 15 000 euros. À La Réunion, la gestion des ressources humaines semble plutôt bien fonctionner puisqu’on enregistre peu de mouvements avec des salariés toujours là après dix, quinze ou vingt ans.

JEAN-LUC PASTOR A BÂTI UN GROUPE LEADER DANS LA TÉLÉSURVEILLANCE
 
Ce boucher de métier s’est retrouvé par hasard dans le secteur de la sécurité où se révèlent son aptitude à l’innovation et une belle stratégie de croissance externe pour constituer TLC Group qui, aujourd’hui, se développe au-delà de La Réunion.

 

« Mes grands-parents étaient bouchers dans la région niçoise et je suis né dans une boucherie. » Jean-Luc Pastor explique en quelques mots sa vocation initiale qui l’a conduit à passer en candidat libre (car il n’était pas vraiment du genre « scolaire ») un CAP et un BEP dans ce métier. Plutôt « surdoué », le voilà à 19 ans chef boucher dans un supermarché, dirigeant une équipe de sept bouchers plus âgés que lui. Mais son rêve d’avoir son propre Intermarché ne pourra pas se réaliser. « J’étais trop jeune », dit-il. Un banal cambriolage l’amène alors à s’intéresser au secteur de la sécurité où il se retrouve commercial en systèmes d’alarme. Mais sa fibre entrepreneuriale le pousse très vite à créer son entreprise spécialisée dans la fabrication de centrales d’alarme. En 1993, il met au point un système d’alarme qui, piloté par télésurveillance, permet de déclencher à distance l’émission de gaz lacrymogène dans un commerce ou une habitation où font irruption des intrus. Aujourd’hui, la vidéo-protection permet de mieux gérer encore la sécurité des personnes et des biens et, dans ce domaine, Jean-Luc Pastor se veut toujours en pointe (voir notre encadré à ce sujet).

LA RÉUNION COMME BASE DE DÉVELOPPEMENT

Au début des années 90, Jean-Luc Pastor est présent à La Réunion à travers un franchisé, Odiscan 2000, qui est spécialisé dans l’installation de ses alarmes. Lorsque le dirigeant de cette entreprise réintègre l’Éducation nationale d’où il était issu, l’entrepreneur niçois s’implante en direct. « Nous étions en 1993, il y avait la crise en France avec la guerre du Golfe et des besoins importants se faisaient sentir à La Réunion. En plus, il y faisait beau. » Le soleil compte beaucoup pour ce Méditerranéen qui passe le plus clair de son temps en short, même dans son entreprise où il se tient toujours au plus près de ses collaborateurs. À tel point que dans son nouveau quartier général, dans la ZAC 2000, au Port, son bureau personnel flambant neuf l’attend toujours depuis un an. Il préfère rester au milieu de ses troupes. C’est mi-93 que Jean-Luc Pastor crée Télécoute à La Réunion avec deux partenaires. L’entreprise propose des installations d’alarme et des services de télésurveillance. Une belle croissance commence à se dessiner sur un marché porteur où il s’avère néanmoins difficile de détrôner le leader TSR. Mais cette entreprise de Jean-Marie Le Bourvellec sera finalement rachetée par Télécoute le 21 mars 2014. « Le jour de la fête du printemps en France », indique Jean-Luc Pastor qui, avec cette acquisition, réalise une forte croissance externe qui donne le jour à TLC Group, nouveau leader dans la télésurveillance avec plus de 6 600 clients. Un groupe qui dispose au Port, depuis juin 2016, d’un centre à la pointe de la technologie pour ses différentes activités et notamment la vidéo-protection.

LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE EXTERNE SE POURSUIT

Dans un secteur très règlementé et soumis à la pression des compagnies d’assurance, TLC Group met en avant ses certifications APSAD (Assemblée plénière des sociétés d'assurances dommages). Délivrées par le Centre national de prévention et de protection (CNPP), elles définissent les normes à respecter par tous les professionnels fournissant des prestations permettant de réduire les risques de malveillance et d'incendie. C’est une véritable marque et TLC Group détient non seulement l’APSAD P2 pour les risques courants, mais aussi la P3 pour les risques lourds ou très lourds.

La croissance externe s’est poursuivie avec le rachat, en mai 2016, de GOS (Groupe opérationnel de sécurité), de quoi conforter le leadership de TLC Group qui mise aussi sur la diversification dans la protection incendie. À cet effet, un compromis a été signé pour le rachat de HRS (Harden Réunion Sécurité), opérant depuis trente ans et numéro deux à La Réunion dans ce secteur. « Il faut savoir que 80% de nos clients sont des professionnels et du moment qu’il y a un salarié, ils doivent avoir un extincteur et un registre de sécurité », explique Jean-Luc Pastor. Ce dernier prévoit aussi de racheter GPS, le fabricant français qui lui fournit ses gaz (irritants chimiques et irritants naturels à base de piment ou de poivre). « Si tout se passe bien, le rachat pourrait se faire dès la fin de cette année 2017. » De quoi doter TLC Group d’une plus grande indépendance alors que l’entreprise a ouvert Télécoute Maurice en juillet 2017 et s’apprête à faire de même à Madagascar (voir notre encadré).

Archives Nominés Sélectionnez

Année précédente