Presse

Presse

2017

pdf

Nouveauté 2017 - Jeu Pronostic
Des cadeaux à gagner

Archives Presse Sélectionnez

Presse

Presse

2017

Pour cette 22ème édition du Tecoma Award, le magazine économique de l'océan Indien L'Eco austral est fier de présenter ses cinq nominés qui concourent pour l'élection de l'entrepreneur de l'année. Les nominés pour l’Entrepreneur de l’Année 2017 sont :
 

•    Carole DERAND - One2One ; Formation
•    Guillaume HAZET & Sylvain GUY - L'Atelier Architectes ; Architectures
•    Julien MAURAS – Exodata ; TIC
•    Jean-Luc PASTOR - TLC Group ; Sécurité
•    Catherine PAYET -  Stratégies et Territoire ; Communication

Une première pour ces élections : la nomination de deux candidates qui sont nées à l’île de La Réunion. De par leurs présences, elle démontrent le dynamisme de l'entrepreneuriat féminin à La Réunion. Carol Derand est dans le top 3 des entreprises de formation à La Réunion. Depuis vingt-cinq ans, cette Réunionnaise a bâti, sans faire de bruit, un véritable groupe dont l’entreprise phare est One 2 One. Autre Réunionnaise, Catherine Payet, à travers son agence de communication, accompagne le développement du territoire depuis plus de cinq  ans. Le nom de son agence – Stratégies & Territoires – résume clairement sa vocation qui passe par une spécialisation dans la communication institutionnelle. Autre originalité, la présence de deux entrepreneurs associés, Guillaume Hazet et Sylvain Guy qui se sont présentés en binôme pour L'Atelier Architectes. Ils ont mis en oeuvre un modèle original de développement où ils interviennent également dans l’ingénierie, tout en ouvrant des antennes à Paris et à Maurice. Jean-Luc Pastor a bâti un groupe leader dans la télésurveillance. Ce boucher de métier s’est retrouvé par hasard dans le secteur de la sécurité où se révèlent son aptitude à l’innovation et une belle stratégie de croissance externe pour constituer TLC Group qui, aujourd’hui, se développe au-delà de La Réunion. Julien Mauras, quant à lui, dirige une entreprise spécialisée dans les services d’infogérance en mode « Follow the sun », Exodata s’est dévéloppée bien au-delà de La Réunion : en France métropolitaine, aux Antilles et en Nouvelle Calédonie. 

Depuis 1995, L’Eco austral, magazine économique de l’océan Indien, organise l’élection du «Manager de l’année» qui a pour but d’honorer les entrepreneurs de La Réunion. Désormais connu comme « l’Entrepreneur de l’année – Tecoma Award », l’événement vise à fédérer l’entrepreneuriat dans la zone océan Indien à travers une marque forte et commune. Il s’agit avant tout de créer une émulation, de raconter des « success stories » et de contribuer au développement d’une culture de l’entrepreneuriat qui seule permet à nos îles d’exister encore dans une économie qui se mondialise de plus en plus. Depuis les lancements de l’élection à La Réunion et à Maurice, ce sont plus de 200 dirigeants d’entreprise, issus de différents secteurs d’activités et de toutes les catégories d’entreprises, qui ont été mis en avant  et montrés comme exemples  de réussite. Un nouveau site Web www.tecoma-award.com est dédié au Tecoma Award et traduit l’importance de cet événement.  

Pour cette nouvelle édition, le lauréat de cette élection recevra le « Tecoma Award », beau trophée taillé dans le bois de Tecoma et qui représente un arbre majestueux, symbole de force, de créativité et de persévérance. Depuis de nombreuses années, Orange et l’agence de publicité, Havas, nous accompagnent en tant que master partenaires. La CEPAC nous rejoint pour la troisième année, en tant que master partenaire. Réunion Première est également présent en tant que partenaire média. La Région et Labopix renouvellent leurs engagements.
 

Archives Presse Sélectionnez

C’est le premier Mauricien à s’implanter à La Réunion dans le secteur automobile. Et il ne manque pas d’ambition avec BMW qui a été détrônée par Audi sur le segment premium, mais aussi avec Mini. En attendant peut-être Kia…

La compagnie nationale mauricienne, grâce a sa desserte de l’aéroport du sud de La Réunion, a déjà pu capter une part du trafic de voyageurs vers Paris en les faisant transiter par Maurice. D’autant plus qu’elle peut bénéficier du dispositif régional de soutien à la continuité territoriale. Un dispositif qui prend en charge une partie du prix du billet d’avion pour les habitants de La Réunion à faibles revenus ou pour les Réunionnais de l’Hexagone.

Début octobre, le préfet de La Réunion, Jacques Billant, a présenté les tout derniers chiffres de la délinquance à la Réunion : 1 767 cambriolages de janvier à septembre 2019, en baisse donc par rapport à 2018 (2 077  cambriolages sur la même période). Mais l’élément important est que ce sont encore et toujours les entreprises les principales victimes : 573 cambriolages de sociétés, contre 1 108 cambriolages dans les habitations. Cela fait environ une entreprise sur 90 qui est cambriolée, contre une résidence principale sur 270.

La maire de La Possession (nord-ouest de La Réunion), Vanessa Miranville, affiche un grand intérêt pour l’écologie et l’innovation. Et sa commune pourrait bien être la première de l’île à expérimenter l’Internet par la lumière (Lifi). Elle travaille pour cela avec la fondation Zero Emissions Research & Initiatives (ZERI) du Belge Gunter Pauli. 

Groupe Bernard Hayot (GBH) a annoncé le 16 octobre avoir initié la procédure de pré-notification auprès de l’Autorité de la concurrence de sa reprise des activités de Vindémia (filiale de Casino). Le groupe rappelle que le projet d’acquisition prévoit de rétrocéder quatre hypermarchés, sur les sept de Vindémia, à la société Make Distribution, acteur à capitaux réunionnais. Il souligne qu’au terme de l’opération, sa part de marché atteindra 25,9 %, un pourcentage « ajusté suite au dernier inventaire commercial », inférieur aux 28 % détenus par Vindémia. 

Le groupe Caillé est toujours en redressement, selon les modalités validées par le tribunal de commerce de Saint-Denis le 14 septembre 2011, prévoyant le remboursement de 210 millions d’euros sur dix ans. François Caillé a honoré toutes ses annuités depuis le début et il semble en mesure de respecter ses engagements jusqu’au bout, c’est-à-dire 2021. Ce contexte particulier ne l’empêche pas d’avancer et de développer son groupe.

Concours reconnu par les professionnels, la 21e édition du concours Spirit Selection s’est déroulée à Lvliang en Chine, les 23, 24 et 25 août. Il récompense les boissons spiritueuses en provenance des quatre coins du globe. Whiskys, cognacs, brandys, rhums, vodkas, gins, piscos, grappas, baijiu, tequila, etc. y sont évalués et classifiés par un panel d’experts : Master Blenders, acheteurs, importateurs, éducateurs qualifiés WSET (Wine & Spirit Education Trust), journalistes et écrivains du monde des spiritueux.

L’art de la mixologie s’exerce dans la confection de cocktails et de mocktails (cocktails sans alcool). Et Schweppes, distribué par les Brasseries de Bourbon, se positionne sur ce marché avec sa Cocktail Week organisée du 6 au 15 septembre 2019. Pendant dix jours, 25 établissements, sur l’ensemble de l’île, ont été impliqués, chacun devant réaliser deux cocktails signature de son choix (l’un avec alcool et l’autre sans) proposés au public à prix doux. Une semaine rythmée par des masterclass à destination des professionnels et des initiations à la mixologie pour le grand public.

Pages